Le Karaté

Le karaté est une méthode de combat originaire de l’ile d’Okinawa au Japon, basée sur des méthodes de boxe chinoise.

L’ile d’Okinawa ayant subit de nombreuses invasions, avec l’interdiction de porter des armes, les habitants développèrent une forme de combat à main nue, d’où l’appellation de « karaté » signifiant « la main chinoise », puis devenue « la main vide ».

L’utilisation des armes naturelles, la main, le poing, les coudes, les genoux et les pieds furent renforcées par l’entrainement sur des cibles de plus en plus résistantes afin d’obtenir de l’efficacité sans se blesser.

Dans le karaté, les « katas » sont des enchaînements codifiés, dans les déplacements et les mouvements permettant de travailler seul ou avec partenaires, et de mémoriser les techniques.

Les techniques de karaté sont basées principalement sur des attaques de poings, de pieds, avec les esquives et les parades permettant de riposter, toujours avec le contrôle de ses gestes.

On appelle école une méthode différenciée des autres par le système d’enseignement, l’interprétation des techniques et de l’esprit, et surtout des katas.

Il est impossible d’établir lors d’un combat, une différence notoire entre les écoles et les styles. Les écoles et styles pratiqués au sein du club sont :

  • Wado Ryu pour les enfants ;
  • Shotokan et style R. Cocatre de Bushido pour les adultes.

___________________________

shotokanShotokan

D’origine Okinawaiènne, cette technique fut créée par le fondateur du karaté moderne : G. Funakoshi, technique légère et longue, surtout efficace à mi-distance. C’est l’école la plus répandue et la plus ancienne connue en Europe, basée sur l’efficacité et la puissance.

wadoryuWado ryu

Cette école typiquement japonaise fut créée avant la guerre 39/45 par le japonais H. Otsuka. Les positions de combat sont plus hautes qu’en Shotokan, les techniques basées sur l’esquive. L’ensemble recherche l’efficacité avec un minimum d’effort, grâce à des mouvements plus naturels.

cocatreEcole  R. Cocatre de Bushido

Maître Raymond Cocâtre fut l’un des grands maîtres de Budo et l’un des pionniers des arts martiaux en France. Il fut l’élève d’Henri PLEE, de Sensei Murakami, et de Maître Mochizuki.

Issue au départ du style Wado Ryu apportée en France par Maître Mochizuki, Maître Cocatre en modifia quelques fondements. Il rendit le style plus souple et surtout tint à respecter la morphologie et la mentalité européenne. Le principe le plus important est la mobilité du déplacement, préférant l’esquive au blocage – l’exemple qu’il citait volontiers était celui du toréador face à la charge du taureau -. Cette conception permet à tous, puissants ou non, de pratiquer sans les risques physiques inhérents à des blocages brutaux. Il a crée également un style de Ju Jitsu.

___________________________

De plus, dans les cours adultes, une initiation aux techniques de karaté Jutsu et de  Kobudo : Bo, Jo, Nunchaku, Tonfa, Suruichin est donnée.

Le Kobudo ou plutôt les Kobudos sont des techniques de combat dont les origines remontent vers le 15ème siècle, et actuellement au Japon ces techniques sont classées comme « biens culturels ».

On y trouve les techniques utilisant des armes les plus inattendues telles que : le fléau à battre le riz, le manche de meule à écraser le grain, la rame, la faucille, et des armes vieilles comme le monde, telles que le bâton long, le bâton court, la chaîne lestée, le fauchard, etc. La plupart de ces armes sont à l’origine des outils traditionnels qui ont été transformés en armes redoutables pour lutter contre un occupant qui interdisait le port de tout objet tranchant.

Les styles en vidéo.


Laisser un commentaire